Dans le monde en 2016 295 Personnes trans assassinées

Communiqué de presse, Berne, le 17 novembre 2016

stop-transphobia
Le 20 novembre au Transgender Day of Remembrance, les personnes trans et leurs amis et amies commémorent dans le monde entier les victimes de violence par transphobie. Entre le 1er janvier 2008 et le 30 settembre 2’264 personnes trans ont été assassinées à cause de leur identité de genre. Au cours des seuls 12 derniers mois, 295 meurtres de personnes trans ont été enregistrés dans 33 pays. Ce nombre montre seulement la pointe de l’iceberg, car les meurtres doivent être enregistrés par les polices locales et les organisations du lieu comme des crimes dus à la haine. Le nombre de personnes trans assassinées par haine se situe bien au-dessus
.

Exclusion et discrimination en Suisse
En Suisse beaucoup de personnes trans font état journellement de discriminations telles que moqueries, insultes et même agressions corporelles. Souvent elles ne sont pas prise au sérieux par les médecins et les services administratifs quant à leur être Trans*. « En plus pour beaucoup la désaffection de la famille respectivement du ou de la partenaire ou la perte de l’emploi lors d’un coming-out au travail. Cette situation n’est pas seulement difficile à assumer psychiquement mais peux en plus amener à une déchéance sociale » ajoute Henry Hohmann, Président de Transgender Network Switzerland.

Projet avec Queeramnesty
Pour sensibiliser la société à ces incidents le Transgender Network Switzerland et Queeramnesty Schweiz ont, à l’occasion du Transgender Day of Remembrance, créé une brochure et un site Web. Quatre personnes qui, elles-mêmes, souffrent ou ont souffert d’hostilité envers les trans, y ont la parole. « Les histoires de Maria, Matt, Lars et Francesca montrent comme il est important de traiter les sujets et mettre au grand jour les discrimination de tous les jours. Les institutions d’état et la société civile sont, toutes deux de la même façon, impliquées » dit Thomas Vinzenz, chef d’équipe de Queeramnesty Schweiz. Les expériences vécues peuvent être consultées sous le lien suivant: www.tdor.ch

Officiellement il n’y a pas de violence transphobiqueLa discrimination et la violence transphobique ne sont pas officiellement enregistrées en Suisse, contrairement à la violence raciste. La ligne d’assistance téléphonique LGBT+ nouvellement lancée doit permettre maintenant aux personnes trans (mais aussi aux personnes lesbiennes, gays et bisexuelles) d’annoncer anonymement les incidents discriminatoires et les crimes dus à la haine. Toutes les données seront recensées sous forme de statistiques afin de mettre en lumière les comportements et les structures hostiles envers les trans.

Manifestations à Berne, Genève et Zürich
En Suisse des manifestations silencieuses en souvenir des victimes lors du Transgender Day of Remembrance auront lieu les 19 et 20 novembre dans trois villes.

  • Berne, 19.11.16, 15:00 – 17:00 heures, Kornhausplatz
  • Zürich, 19.11.16, 15:00 – 17:00 heures, Limmatquai (Hauteur de la Helmhaus)
  • Genève, 20.11.16, 17:30 – 19:00 heures, Rue du Mont-Blanc (zone pietonne)

Le projet Trans Murder Monitoring présente une vue d’ensemble mondiale des crimes dus à la haine ayant entrainé la mort de personnes trans : Link

Ce contenu a été publié dans association, communaute, général, international @fr, loi, politique, société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.